CG Formation, Communication interpersonnelle et pédagogie ludique

Expert et formateur, même métier ?

Nous sommes nombreux à être experts dans notre domaine, à conseiller, accompagner, coacher. Et puis arrive le jour où l’on nous demande de former. Nous sommes spécialistes et donc les mieux placés pour le faire !
La formation un concours de circonstances,
L’expert excelle dans son métier, il maitrise tous les éléments de son domaine d’activité, est la personne de confiance, une référence. C’est tout naturellement qu’on se tourne vers lui quand on cherche un formateur sur le sujet, quoi de mieux qu’être formé par le meilleur?
Bien souvent l’expert en arrive à la formation en autodidacte ou avec une rapide formation au démarrage. Il se jette à l’eau et réajuste en fonction du résultat. C’est ce qu’a vécu Laetitia Grennepois : « je suis tombée dedans comme ça », « on m’a proposé des formations, ça m’a plu, j’ai eu des retours positifs, ça a roulé ». En effet elle a débuté la formation quand elle était salariée « un peu par hasard » et a découvert comme elle le dit si bien qu’elle est « passionnée, habitée par mon métier ». Aujourd’hui Laetitia Grennepois, créatrice SBSH Image de soi & posture professionnelle, forme régulièrement ses clients professionnels et particuliers.

une envie de transmettre,

Si elle réussit, s’est parce qu’elle a su se poser les bonnes questions en partant du principe que la formation est un métier et que l’on apprend également à le maitriser. Un expert connait son sujet sur le bout des doigts, quand il se lance dans la formation c’est souvent porté par une forte envie de transmission. En effet quand nous sommes passionnés par un sujet, il est fréquent d’avoir envie d’en parler, d’échanger nos découvertes, d’aider les autres à comprendre. Si la connaissance de son sujet et le désir de partage sont indispensables à la réussite d’une formation, ce ne sont pas les seuls facteurs…

un métier,

Il lui faudra également s’adapter à son public, aussi bien par rapport à son niveau de départ sur le sujet abordé, qu’à son mode d’apprentissage ou encore sa vitesse d’assimilation. Se mettre au niveau c’est aussi cibler, souvent se limiter sur le contenu et surtout construire une formation en pensant aux différentes étapes indispensables pour que le public soit autonome à la fin de la session. Tout ce travail réalisé? le formateur construira soigneusement son animation pour faciliter la participation et l’apprentissage des participants. D’où la nécessité de maitriser le métier de formateur.

une remise en question permanente,

Laetitia l’a bien compris, portée par la soif d’apprendre, elle s’est formée et est sans cesse à la recherche de techniques pour s’améliorer. Pour elle, cette veille et la remise en question de ses méthodes sont indispensables : « il faut tout le temps se moderniser, être à jour », « je ne demande qu’à m’améliorer, à performer ». Performer c’est réaliser de bonnes formations, mais aussi que l’on se souvienne du formateur, que son animation soit une vraie façon de se différencier.

un vrai facteur différenciant !

Beaucoup d’experts forment leurs clients, ce qui fera la différence entre deux d’entre eux, ne sera pas souvent leurs expertises. Les clients étant moins avancés qu’eux dans leur domaine, ils ne seront pas toujours à même de juger leurs compétences. En revanche un formé captivé, qui aura participé à une formation ludique et dynamique, sera autonome et surtout se souviendra de son formateur en bien. Il n’hésitera pas à le rappeler et le recommander. Comme le dit Laetitia l’animation est un « facteur de réussite de business ». C’est pourquoi il est important pour un expert de travailler sur sa posture de formateur pour inspirer, se différencier, performer.
Merci à Laetitia pour ce café échangé qui fut très inspirant ! Et bravo pour cette démarche d’amélioration continue.

Leave a Comment