cgformation_ collaborer en entreprise

Gagner ou collaborer ? Quelle est mon intention?

Avez-vous déjà essayé de tourner sept fois votre langue dans votre bouche avant de parler? Vous me direz pas pratique cette histoire ! Et puis c’est un peu long! Pour avoir essayé je vous l’accorde. Sans l’appliquer au pied de la lettre, je trouve l’idée plutôt utile pour réfléchir à ce que l’on va dire et surtout aux raisons que nous avons de le dire.

Identifier mes intentions

Avant de parler vous arrive-t-il de vous demander quels sont vos intentions ? C’est-à-dire quelles sont vos motivations profondes d’échanger avec votre interlocuteur ?

Avez-vous envie de gagner ou de collaborer ? Derrière l’envie de gagner, il y a l’idée de le convaincre, le persuader, lui imposer, le faire céder, le rallier à votre cause… Bref, autant de choses qui impliquent que votre point de vue est supérieur au sien. Vous avez raison, il doit le comprendre ! Et plus ce sera rapide, plus vite vous avancerez sur autre chose.

Maintenant, je vous propose de vous rappeler la dernière fois qu’un collègue, un client, un fournisseur… a voulu vous convaincre ? Comment vous êtes-vous senti ? Était-ce agréable ? Ou peut-être la conversation était animée ? Si oui, il y avait-il des tensions ? Ou bien a-t-il réussi ? Si oui qu’avez-vous ressenti à la fin ? Avez-vous eu du plaisir à travailler avec lui ensuite ?

Vouloir gagner signifie qu’une idée est meilleure que l’autre. Ce qui induit une certaine compétition entre les deux personnes qui échangent. Cela peut créer des tensions, des incompréhensions, laisser de la rancune, voir accentuer un manque de confiance, une dévalorisation chez celui qui cède. Autant de situations désagréables à vivre pour les deux protagonistes. Elles laissent des traces et surtout engendrent une communication plus tendue, une baisse de motivation, anéantissent toute envie de construire ensemble.

Et la collaboration, qu’est ce que ça change ?

Explorons à présent ce qui ce passe si mon intention est de collaborer. C’est-à-dire que j’ai peut-être une solution à proposer, néanmoins je reste ouvert à la proposition de l’autre. Je pense qu’elle peut être plus appropriée ou même qu’en réunissant nos visions nous arriverons à une solution encore plus forte et plus puissante que la mienne.

Comment une idée peut être meilleure que la mienne ? Et bien parce qu’à deux points de vues nous arrivons à prendre plus d’éléments en compte. Imaginez une scène d’action filmée par deux caméras. Ça donne deux fois plus d’images et donc de données à exploiter. Si vous en faites un film, il sera plus puissant avec deux angles de vue. C’est pareil en communication la rencontre des deux idées permet une plus grande richesse et bien souvent l’émergence de plein d’autres solutions.

Démarrer une discussion avec l’envie de collaborer signifie avoir une certaine ouverture, une meilleure écoute. Ce qui génère également un climat plus propice aux échanges qui est perçue par votre interlocuteur. Il se sent écouté, sur un pied d’égalité, considéré ou même reconnu pour ce qu’il fait. Vous créez chez lui l’envie de créer, la motivation, l’envie de trouver la meilleure solution. 

Une communication gagnante – gagnante !

Ceci à mon sens et une façon de gagner ! En effet la solution produite à deux est bien meilleure. Et vous avez pris soin de votre relation ce qui entretiendra d’une façon durable l’envie de collaborer.

Voici une proposition pour les jours à venir : Avant de parler ou même après, posez-vous la question de quel était votre intention avant d’échanger ? Et observer le résultat. Belles explorations !

t

PS : rien de grave si vous vous apercevez que vous avez envie de gagner, ça arrive à tous. Vous pouvez observer pourquoi gagner est important pour vous sans jugement

t

D’autres pistes pour une communication plus fluide en entreprise !

Voir les articles :

* Minimiser une erreur de communication

* Mon chien a mangé ma copie ou le déni de responsabilité

Vous formez à Brest, Rennes, Vannes ou Trégeux :

Communiquer avec assertivité pour des relations clients, fournisseurs, collègues, collaborateurs efficientes

t